Nous étions au Salon Club Expert Dugas début octobre 2015. Voici ce que nous en avons pensé…

Difficile de faire autrement que de comparer ce salon organisé par Dugas (notre principal fournisseur et un acteur majeur sur le marché) avec celui de la semaine précédente, le Whisky Live, organisé par son concurrent la Maison du Whisky !

L’ambiance était tout aussi sympathique. Il y avait peut-être plus de monde côté rhum, et donc plus de difficulté à déguster les eaux-de-vie convoitées. C’est la rançon du succès. Il fallait jouer un peu des coudes mais nous étions motivés.

Le cadre, quand à lui, était magnifique : le musée des arts forains (photo jointe), à deux pas du siège de Dugas justement, à côté de Bercy.

S’il y avait ici un peu moins de nouveautés que pour le Whisky Live le lundi d’avant, l’avantage indéniable c’est qu’on a pu s’approvisionner juste après le salon et que ces nouvelles références sont donc disponibles pour la plupart sur notre site www.rhumattitude.com (pour les nouveautés du Whisky Live ça vient petit à petit mais on va y arriver…)

 

Voici donc les nouveautés que nous avons pu tester pour vous :

La Mauny

LA MAUNY

Tout d’abord La Mauny qui a entièrement revu le design de ses bouteilles et qui présente une gamme plutôt réussie de notre point de vue.

La Mauny Ter rouj’, assez original, intéressant :  au nez, on est sur la canne mais une canne différente de d’habitude, avec un coté gras et fruité. En bouche, c’est très doux et sur les fruits. La finale aussi est douce.

La Mauny Signature du Maître de Chais, un assemblage de 4 finish différents avec un nez gourmand, des fruits à coque et un côté caramel brûlé. En bouche on arrive assez vite sur le boisé.

– La Mauny Le Nouveau Monde, 41°, assemblage de 4 millésimes (dont un peu de 1979 a-t-on fini par nous avouer mais ne le répétez pas ;) ) avec un nez complexe, un boisé présent, du moka et des épices. En bouche c’est chaleureux et boisé, avec une longue finale boisée et riche.

 

 

Trois Rivières

TROIS RIVIERES

Ensuite Trois Rivières, sans changer toute sa gamme, présentait des nouveautés intéressantes :

– d’abord un rhum blanc spécial anniversaire 355 ans (55°) : nez sur la canne, frais, et en bouche à nouveau sur la canne avec une attaque douce et une finale assez florale. Un rhum expressif !

– ensuite un millesime 2000 à 42°, avec un nez gourmand (vanille, orange, fruits à coque). Le rhum se révèle plus sec en bouche, avec une finale boisée sur des notes de caramel.

On a dégusté dans la foulée le single cask 1999, en fût de cognac à 43°, que l’on connaissait déjà : le nez est boisé, fin et agréable, avec des notes d’orange. Plus sec en bouche tout comme la version 2000, le rhum présente une longue finale sur ce boisé du nez et sur l’amande. Les deux millésime sont biens mais on a une préférence pour le 1999…

 

 

 

Whisper

WHISPER

Il y a aussi ce rhum conçu par 2 étudiants. Leur projet nous a touché. Ça s’appelle Whisper gold rum. Il s’agit d’un rhum qui vient d’Antigua et qui a été vieilli 2 ans.

Au nez, on est sur la vanille et le coco du fût de chêne américain, mais aussi sur le miel et l’orange. En bouche, l’attaque est douce sans être sucrée. Finale moyennement longue, plutôt boisée type chêne américain.

Donc pas mal du tout pour une première cuvée ! Nous leur souhaitons une bonne réussite pour ce lancement.

 

 

 

 

 

 

Pour finir nous avons essayé Angostura n°1 : 16 ans, double élevage (2 fûts différents 10 et 6 ans). On retrouve le caractère des autres rhums de la gamme. Si vous aimez les 1919 et 1824, n’hésitez pas ;)

Devant tant d’émotion nous avons oublié de faire la photo de ce dernier rhum nous espérons que vous nous pardonnerez…

A bientôt !

 

Olivier et Laurent, de l’équipe Rhum Attitude

3

Pas encore de commentaire

Faire une réponse