Le tour du monde du rhum de Laura – 3ème étape : La Martinique

La Martinique, l’île des rhumiers!

En deux semaines, je m’apprête à découvrir 5 distilleries et 6 marques différentes, voila un challenge à la hauteur du RUM THE WORLD Tour!
Ici, il n’est plus question de rhum industriel fait à partir de mélasse mais de rhum agricole issu du jus de canne à sucre fermenté. La principale différence avec la production de rhum industriel qui représente tout de même pus de 90% de la production mondiale de rhum se situe donc au niveau de la presse de la canne fraîchement coupée.
Mais aujourd’hui j’ai envie de vous parler du produit fini: rhums blanc et rhum vieux de la Martinique à travers les 6 marques découvertes lors de cette escale: Neisson, La Mauny, 3 rivières, JM, Clément et HSE.

Chaque marque a sa particularité, ses caractéristiques, ses défenseurs, ses détracteurs, ses habitués…
Les Martiniquais en général boivent leur marque de rhum fétiche, qui est souvent celle de leur région. Les gens du nord de l’île iront vers JM et Neisson, au sud ils boivent plutôt du 3 rivières, du La Mauny, au centre, la favorite et à l’est HSE et Clément… C’est une question de fierté régionale chez les purs Martiniquais plus que de goût, qui le boivent à toute heure : le matin très tôt (le décollage pour bien démarrer la journée), ou à l’apéro en ti-punch, ou le soir avec un rhum vieux après un bon dîner !

De mon côté, je vais vous dévoiler mes préférences tout à fait personnelles, dans les deux catégories: rhum blanc et rhums vieux.

Rhums blancs:

  1. L’esprit de Neisson 70° – pour ses arômes super puissants et la sensation qui laisse en bouche
  2. Millésime 2012 blanc HSE – pour sa singularité et sa longueur en bouche
  3. Blanc JM 55° pour son nez qui n’a pas de secret: fraîcheur de la canne (coupée puis directement pressée)

Rhums Vieux:

  1. La gamme des finish HSE et notamment le finish Islay qui n’a pas d’équivalent dans le monde du rhum et se rapproche probablement plus d’un whisky tourbé que d’un rhum classique
  2. JM – de manière générale ses rhums vieux sont sublimes, c’est une petite maison qui a de jolis moyens grâce au groupe GBH et un savoir faire de plus de 150 ans – coup de cœur pour le 15 ans – millésime 1996
  3. Clément – qui malgré sa taille qui pourrait faire penser qu’ils font plus dans le volume que dans la qualité (ce qui n’est absolument pas vrai), a une habitation sublime, des chais très bien entretenus et un maître de chai passionné. Coup de cœur pour la cuvée Clément XO (assemblage de très vieux rhums de plus de 6 ans et des millésimes Clément : 1976, 1970 et 1952)

Ces deux semaines ont été passionnantes, j’ai rencontré des gens merveilleux, passionnés par leur produit et leur histoire. En quelques hashtags: #futclément, #coursdedégustationparLaMauny, #LespritZepolCarré, #HSEinnove, #l’habitationClément, #distilleriedanslaforêttropicaleJM, #apérocroisièreavecClement, #mangerdelacannefraîche, #dégustationde10rhumsen1heure… et tant d’autres

Rendez-vous en Guadeloupe pour voir ce qu’ils valent de l’autre coté de la Dominique!

Laura, la globe-trotteuse
http://www.rumtheworld.com – pour d’autres d’articles sur les rhums dans le monde !

 

DCIM100GOPROGOPR1596.

Sur un voilier avec Clément
DCIM100GOPROGOPR1835.

4

Pas encore de commentaire

Faire une réponse