La caïpirinha : le cocktail brésilien

La petite paysanne

Littéralement, le terme caïpirinha signifie en portugais « petite paysanne ». Cette préparation créée par les paysans brésiliens à partir de la cachaça est aujourd’hui devenue le cocktail national de la plus grande nation de l’Amérique du Sud, à découvrir absolument pour un petit voyage gustatif vers le pays de la samba.

 

Vous avez dit cachaça ?

Composant essentiel de la caïpirinha, la cachaça est la boisson alcoolisée emblématique du Brésil. Contrairement aux croyances d’un grand nombre de personnes, la cachaça n’est pas une variété de rhum agricole, mais bien un type particulier d’eau-de-vie.

Leur point commun est le pur jus de canne qui sert à sa confection. Le procédé de distillation diffère ensuite puisque la cachaça est distillée à bas degré, avec un titrage de 40°, pour être immédiatement embouteillée à la sortie de l’alambic. Le rhum agricole est le plus souvent distillé jusqu’à atteindre un titrage d’environ 70°, puis réduit avec de l’eau de source à 50° ou 55° pour le rhum blanc, ou mis en fût pour faire du rhum vieux.

Si la cachaça est produite à plus d’un milliard de litres par an au Brésil, seulement 1% du volume est exporté.

 

Les secrets d’une caïpirinha réussie

La caïpirinha est un « short drink » qui se prépare généralement dans un verre rocks. Pour sa préparation, il vous faudra :

  • 4 cl de cachaça
  • 2 cuillerées à café de sucre en poudre, roux de préférence pour apporter les arômes de la canne à sucre
  • 1 petit citron vert
  • 4 glaçons pilés ou non

Commencez par découper le citron en quatre après avoir ôté les extrémités et les pépins puis plongez les quartiers dans le verre (si le citron est grand, la moitié suffira). Incorporez le sucre et pilez jusqu’à ce que le jus soit extrait. N’y allez pas trop fort avec le pilon au risque de rendre votre cocktail amer. Mettez ensuite la glace et terminez par la cachaça avant de mélanger délicatement.

Sachez que chaque distillerie propose une cachaça aux arômes particuliers qui donnent tout leur caractère à la préparation. Pour un cocktail très aromatisé, optez pour de la cachaça vieillie en fût, comme l’Abelha Gold Organic ou la Thoquino vieillie deux ans.

Selon la tradition brésilienne, on ne pile pas les glaçons pour la caïpirinha et la dégustation se fait à la paille.

 

Les caïpifrutas : des variantes fruitées de la caïpirinha

En remplaçant le citron vert par d’autres fruits, on obtient des caïpifrutas, également très populaires au Brésil. Parmi les fruits les plus utilisés, on peut citer : maracuja (fruit de la passion), amoras (mûres), morango (fraise), abacaxi (ananas)

 

Olivier, de l’équipe Rhum Attitude

6

Pas encore de commentaire

Faire une réponse