Le mojito : petit guide pour réussir le plus populaire des cocktails

Le cocktail le plus populaire

De Paris à Nosy-Be, de New York à Papeete, de Londres à Fort-de-France, le mojito est aujourd’hui le cocktail le plus populaire au monde. Rien qu’en France, près du tiers des commandes de cocktails concerne cette préparation d’origine cubaine. Dans son pays d’origine, le mojito a même obtenu depuis 1920 le statut de cocktail national.

Si son origine remonte au XVIe siècle lorsque l’explorateur et conquérant Francis Drake dégustait du tafia mélangé avec des feuilles de menthe, sa recette telle que nous la connaissons aujourd’hui a vu le jour durant la prohibition américaine qui a favorisé le boom des bars cubains. Elle est largement inspirée du mint julep, un cocktail du sud des États-Unis qui est composé de whisky américain (bourbon), de menthe et de sucre auxquels on ajoute de l’eau.

C’est dans le bar de La Havane La Bodeguita del Medio que le mojito a été conçu.

 

La vraie recette du mojito

Le mojito est un long drink. Pour la confection d’un verre, il vous faudra :

  • 4 cl de rhum blanc, cubain de préférence comme le Caney Carta Blanca, le Legendario Añejo Blanco, ou encore le Havana Club 3 ans qui ont la particularité d’avoir passé plusieurs années en fûts et d’être très aromatisé.
  • Une dizaine de feuilles de menthe fraîches pour la préparation, et éventuellement une autre petite feuille pour la présentation.
  • Le jus de la moitié d’un citron vert, de la variété lime
  • 2 cuillerées de sucre, ou du sirop de canne
  • 8 cl d’eau gazeuse
  • 4 cubes de glaçon pilés

Commencez par mettre le sucre dans le verre avant d’incorporer les feuilles de menthe soigneusement lavées et le jus du demi-citron vert. Écrasez le tout délicatement avec un pilon avant d’ajouter le rhum et l’eau gazeuse. Mélangez la préparation pendant 8 à 10 secondes et ajoutez la glace pilée. Veillez à ce que la glace empêche le rhum de remonter pour que tout son arôme puisse se diffuser dans l’ensemble de la préparation.

Servez le mojito avec une paille en le décorant d’une feuille de menthe sur le rebord et n’oubliez pas de consommer avec modération.

 

Quelques déclinaisons à connaitre

Le mojito criollo se base sur la recette originelle, mais est agrémenté de quelques gouttes d’Angostura bitters qu’on ajoutera de préfénce à la suite du rhum.

En remplaçant l’eau gazeuse par du champagne, vous disposerez d’un royal mojito, parfait pour les grandes soirées.

Et pour les conducteurs et ceux qui ne boivent pas d’alcool, le virgin mojito se sert sans la rasade de rhum blanc.

 

Olivier, de l’équipe Rhum Attitude

7

Pas encore de commentaire

Faire une réponse